El cantar del destierro

El Cid est une figure centrale de la péninsule ibérique médiévale. Bien qu’il ait vécu dans la seconde moitié du XIe siècle, ce n’est que cent ans plus tard que fut écrit le Cantar del Mio Cid, le poème épique à travers lequel nous apprenons la dernière étape de sa vie. Le Cantar serait suivi de la Lignée de Rodric Díaz (vers 1195), de la Chronique des Vingt Rois (1284), à travers laquelle il a été possible de reconstituer les premières pages du Cantar, des Mocedades de Rodrigo (1360) ou de la Chronique Particulière . del Cid, du XVe siècle, imprimé pour la première fois en 1512. À l’époque moderne, il y aura de nombreuses productions et romans écrits autour du Campeador.

El Cantar del destierro raconte comment Rodrigo est expulsé de Castille, faussement accusé de garder les parias de Séville qu’il a recueillis au nom du roi Alphonse VI. Ainsi commence un voyage vers les terres frontalières avec les taifas, entre les provinces actuelles de Burgos, Soria et Guadalajara, où il entame une campagne de conquête pour tenter de regagner les faveurs royales.

PROGRAMA

Plange Castella misera – Códice de las Huelgas (s. XIV)
Rueda – Trad. Burgos
A Madre de Jesú-Christo – Cantiga de Santa María 302
Conditor Kyrie – Códice de las Huelgas
Responsorio: Plange quasi virgo
Todo lo cría la tierra – Trad. norte de Burgos
Quinte estampie reial – Manuscript du Roy (s. XIII)
Zidane – Meçaddar
Imperayritz de la Ciudat Joyosa- Llibre vermell de Montserrat (s. XIV)
Tocs occitans – Trad. Catalana
Rueda – Trad. Burgo

 

 

Share This